Programmes

Tiorba Obbligata : musique instrumentale italienne du début de l’époque baroque

(4 musiciens : théorbe, flûtes, harpe baroque, viole de gambe)

Pour ce programme coloré et dramatique, La Cigale présente des œuvres instrumentales italiennes du premier baroque et met en vedette des œuvres pour théorbe obligé. Il s’agit d’un répertoire rarement joué et pourtant très accessible. Les compositeurs italiens du 17e siècle ont élaboré de vrais chefs-d’œuvre pour les instruments qui sont aujourd’hui les nôtres. Les œuvres présentées dans ce programme mettent en contraste des styles populaires et classiques, puisque le répertoire de cette époque combine des écritures à la fois savantes et improvisées. Le concert comprend, entre autres, des œuvres de Kapsberger, Pittoni Ferrarese, et Piccinini.

Sonata IX en mi mineur, Sua corrente—Giovanni Pittoni Ferrarese (1635–1677)
Corrente

Toccata VI—Alessandro Piccinini (1566–1638)
Toccata VI

Canario—Girolamo Kapsberger (c.1580–1661)
Canario


En route vers les pays celtiques

(4 musiciens : flûtes, luth et théorbe, harpe baroque, viole de gambe)

La Cigale est heureux d’offrir En route vers les pays celtiques, un programme de musiques instrumentales celtiques de l’époque baroque. Découvrez des œuvres des 17e et 18e siècles jouées sur des instruments anciens. Ce programme explore un grand éventail de musique allant des chefs-d’œuvre du maître harpiste, Turlough Carolan jusqu’aux variations sur des airs traditionnels, des pièces écossaises pour le luth aux œuvres écrites dans le style celtique par des compositeurs italiens actifs dans les pays britanniques et aussi plusieurs arrangements signés par les musiciens de La Cigale.


The Seven Joys of Mary : airs celtiques et anglais pour le temps des fêtes

(5 musiciens : chant, violon baroque, luths, harpe baroque, viole de gambe)

L’Ensemble La Cigale puise dans la riche tradition d’airs de Noël anglais et celtiques pour offrir un programme chaleureux pour le temps des fêtes. En plus des chants de Noël joyeux ou poignants, le groupe présente des airs traditionnels et des œuvres instrumentales du harpiste Turlough O’Carolan dans des arrangements signés par les musiciens de l’ensemble.


Laissez durer la nuit

(3 musiciens : chant, théorbe et luth, viole de gambe)

La Cigale présente un programme des plus intimes : Laissez durer la nuit, un concert d’airs de cour et pièces instrumentales françaises de l’époque baroque. Les airs de cour sont de véritables miniatures qui explorent les sentiments humains : l’amour, le deuil, la joie et la solitude. La voix est ici accompagnée par les instruments les plus sensibles : la viole et le théorbe. Au programme, des œuvres de Lambert, Le Camus, Marais, de Visée et Clérambault.


Tous les matins du monde

(2 musiciens : viole de gambe, théorbe)

Lorsque Tous les matins du monde, le film d’Alain Corneau, sort en salle en 1991, les cinéphiles tendent l’oreille : la trame sonore, composée d’œuvres de Marin Marais et Monsieur de Sainte Colombe y joue un premier rôle. Plusieurs ont été séduits par cette musique sobre, qui, quoique composée il y a plus de 300 ans, parvient toujours aujourd’hui à nous toucher. Pour d’autres, ce fut l’occasion de découvrir la viole de gambe, l’instrument au cœur de ce film. Son timbre doux et mélancolique reflète parfaitement l’atmosphère de Tous les matins du monde.

Elin Soderstrom et Madeleine Owen vous proposent un concert qui vous permettra de vous replonger dans l’ambiance du film. On retrouve au programme les morceaux les plus touchants de Tous les matins du monde. La prestation est agrémentée de lectures d’extraits du roman du même titre.


Introduction à la musique instrumentale baroque

Concert-conférence créé pour la Grande Bibliothèque du Québec

(3 musiciens conférenciers : flûtes, théorbe et guitare baroque, viole de gambe)

Ce concert-conférence s’adresse aux mélomanes qui souhaitent en apprendre davantage sur la musique instrumentale baroque, dont les musiciens de La Cigale explorent l’histoire avec passion. On suit ainsi la naissance et le développement de la sonate, pièce d’abord semi-improvisée en Italie, jusqu’à son apogée en Allemagne à l’époque de J. S. Bach. L’ensemble invite le public à découvrir les caractéristiques musicales et les compositeurs de la période, tout en interprétant une sélection d’œuvres de plusieurs compositeurs (Frescobaldi, Castello, Marais et J. S. Bach) sur des instruments représentatifs. La présentation s’accompagne d’une projection d’illustrations.