Ghislaine Deschambault

Retour aux biographies

Ghislaine DeschambaultGhislaine Deschambault

mezzo-soprano

Chanteuse polyvalente dont la voix a été décrite comme « mielleuse » et « sensuelle », Ghislaine Deschambault se distingue de plus en plus par sa musicalité et une présence scénique envoûtante. Sur la scène lyrique, elle a chanté le rôle de Poppée (Le Couronnement de Poppée de Monteverdi) au Centre d’Arts Orford, la Femme dans l’opéra électroacoustique l’Enfant des Glaces (Zack Settel) au festival Montréal en Lumières et Azaria (Il Serpente di Bronzo de Zelenka) avec la Compagnie baroque Mont-Royal. Ses nombreuses collaborations incluent le chœur professionnel de l’OSM, la SMCQ (Société de musique contemporaine du Québec), le Studio de Musique Ancienne de Montréal, l’Ensemble Discantvs et la compagnie de danse Fila 13. En concert, Ghislaine a chanté la Messe en do de Beethoven, le Requiem de Mozart, le Gloria de Vivaldi et le Dixit Dominus de Handel. On pourra l’entendre chanter cet été au Festival Montréal Baroque dans le spectacle Mystères (Ensemble Alkemia), ainsi qu’au Domaine Forget avec l’Ensemble Caprice.
 
Elle a participé à des cours de maîtres dirigés par des pédagogues et interprètes reconnus (Stephen Stubbs, Hervé Niquet, Pauline Vaillancourt) et s’est perfectionnée en Europe et en Amérique du Nord lors de stages réputés (NJO Summer Academy (Pays-Bas), Domaine Forget, Tafelmusik Baroque Summer Institute, Accademia d’Amore (Seattle), Vancouver Early Music Workshop).
 
Ghislaine détient une Maîtrise en chant classique et baroque de l’Université de Montréal où elle a étudié avec Catherine Sévigny et Suzie LeBlanc, ainsi qu’un Baccalauréat en clavecin de l’Université McGill. Récipiendaire d’une bourse du Conseil des Arts et des Lettres du Québec pour la relève, elle a pu récemment approfondir son étude de la musique contemporaine en Europe, avec la soprano Barbara Hannigan et le claveciniste et pianiste Jory Vinikour.

Retour aux biographies